» Informations générales » Medias » CP communs » Appel à rassemblement de soutien devant l’hôtel Comté Mardi 01.06.2010 dès 7h30.
 

  • Réactions aux articles
  • L'actualité sur le web
  • Index par mots-clés
  •  

    Appel à rassemblement de soutien devant l’hôtel Comté Mardi 01.06.2010 dès 7h30.

     

    Appel à rassemblement de soutien devant l’hôtel Comté Mardi 01.06.2010 dès 7h30.

    L’EAO : INSTRUMENT DE LA POLITIQUE XENOPHOBE DE L’ETAT ?

    L’Entr’Aide Ouvrière vient de décider qu’elle mettrait fin, le 1er juin prochain, à l’hébergement de 5 familles séjournant à l’hôtel Comté à Tours. Deux autres familles, hébergées au foyer A. Camus de l’EAO, doivent subir le même sort.
    La plupart de ces familles ont reçu récemment de la préfecture d’Indre-et-Loire des Obligations à Quitter le Territoire Français.
    Si l’EAO met ses menaces à exécution, elle jettera dans « la gueule du loup » préfectoral des hommes, des femmes et des enfants. Dans le « meilleur » des cas, s’ils échappent à la police, aux camps de rétention et à l’embarquement de force dans des avions ou des bateaux, elle accomplira sa mission d’accompagnement des plus démunis sur les trottoirs de la ville de Tours. Car ils n’auront d’autre toit que le scintillement des lampadaires ! Comment les enfants scolarisés pourront-ils terminer sereinement l’année scolaire ?
    Comment, une association chargée d’accueillir, d’héberger et d’aider des êtres humains à retrouver une vie normale, peut-elle se laisser ainsi instrumentaliser par le préfet lorsqu’il met en œuvre la politique xénophobe, la politique du chiffre de l’Etat ? Est-ce ainsi que l’on lutte contre l’exclusion ? Que veut dire pour les responsables de l’EAO « ensemble contre l’exclusion », slogan inscrit au fronton du siège de cette association ?
    On ne peut pas accepter que des hommes, des femmes et des enfants vivent dans l’angoisse de l’expulsion du territoire et de leur hébergement ! Comment aller à l’école, comment s’insérer socialement lorsque le matelas pour dormir, c’est le bitume du trottoir ?
    L’Etat est le premier responsable de cette situation. Il fait le choix politique de détruire des pans entiers de l’action sociale. Le préfet et les administrations sous sa tutelle (Direction Départementale de la Cohésion Sociale...) appliquent les directives qu’ils reçoivent du gouvernement et répartissent des budgets de plus en plus parcimonieux.
    Les moyens, dont disposent les associations pour remplir leur mission, se réduisent à une peau de chagrin. Mais on ne peut accepter que l’EAO expulse des familles. Cela revient, dans les faits, à accompagner la politique gouvernementale plutôt que de tenter de l’inverser. Mais surtout, il est inadmissible que les plus démunis soient l’enjeu de rapports de forces aggravant leur dénuement !
    Le 1er juin, nous serons aux côtés de ces familles et nous les soutiendrons pour empêcher leur expulsion de leur hébergement. Nous appelons les travailleurs sociaux de l’EAO et les enseignants des écoles où sont inscrits certains des enfants de ces familles à manifester leur opposition à cette décision des responsables de l’EAO.

    Tours, le 29/05/2010

    SOIF D’UTOPIES 06 31 56 17 56 soifdutopies@yahoo.fr

    RESF 37

    SUD SANTE SOCIAUX 37 http//www.sudsantesociaux37.org

    DAL 37 06 83 00 88 76 dal37tours@gmail.com

     
    Publié le samedi 29 mai 2010

     
     
    Accueil     |    Espace rédacteurs     |    Se connecter