» Informations générales » Medias » RESF37 » Conférence de presse mercredi 2 mars à 14h pour Madame BAASANDORJ
 

  • Réactions aux articles
  • L'actualité sur le web
  • Index par mots-clés
  •  

    Conférence de presse mercredi 2 mars à 14h pour Madame BAASANDORJ

     

    Le Réseau Éducation Sans Frontières de Joué-lès-Tours et le RESF37 vous invitent à la conférence de presse qu’ils organisent à Tours le mercredi 2 mars à 14 heures dans les locaux de la FOL, 57 boulevard Heurteloup au deuxième étage.

    Ils entendent ainsi faire connaitre la situation de Madame BAASANDORJ et de ses deux enfants. Celle-ci sera présente à la conférence de presse.

    Cette dame, originaire de Mongolie, où elle était expert-comptable, a vu sa vie basculer définitivement en septembre 2002, alors qu’elle était enceinte de son second enfant. Son mari, menacé pour son rôle dans une enquête politico-financière, a fui dans le Belarusse, pays dont était originaire sa famille.

    Harcelée à son tour, elle a gagné la France en mai 2003, avec le plus jeune de ses enfants, Khosoo BATSAIKHAN, âgé de quelques mois. Elle avait été contrainte de laisser derrière elle son ainé, âgé de 6 ans, Khishig, pour lequel elle n’avait pu se procurer de papiers.

    Le 29 juin 2003, alors qu’elle est à Paris ; elle est contactée par son mari, Pourevdorj BATSAIKHAN, qui lui annonce son arrivée prochaine – mais, le même soir, un coup de téléphone l’avertit que celui-ci a été retrouvé noyé à Brest-Litovsk.

    Déboutée de sa demande d’asile, elle a toutefois obtenu un titre de séjour lui permettant de suivre les soins nécessités par son état de santé et a réussi à faire venir en France , en août 2008, son fils ainé. C’est le renouvellement de ce titre de séjour qui lui a été refusé en juillet 2010, refus assorti d’une Obligation de Quitter le Territoire Français.

    Or Madame BAASANDORJ fait tout pour s’intégrer. Elle a appris notre langue et s’est inscrite pour passer le concours d’entrée à l’Institut de Formation aux Soins Infirmiers (IFSI) de la Croix Rouge. Les écrits de ce concours ont lieu le 9 mars. Si, d’ici là, elle n’a pu produire un titre de séjour, l’IFSI ne sera pas en mesure de lui adresser sa convocation et tous ses efforts auront été vains. IL Y A URGENCE.

    La mobilisation grandit aussi autour des deux enfants. Khosoo, scolarisé en CE2 à l’école du Morier ne connait que la France, ne parle vraiment que le français. Ses camarades et leurs parents ne veulent pas le voir partir (voir art. B. Pille NR du 11 février). Une pétition à l’initiative des parents d’élèves, a recueilli plus 500 signatures sur le quartier du Morier en seulement une dizaine de jours. Le Réseau Education sans Frontières a repris cette pétition, qui circule aussi au Lycée Professionnel d’Arsonval où est scolarisé Khishig, à l’IFSI et en ligne sur le site de RESF où elle a d’ores et déjà recueilli 200 signatures.

    Pour le RESF de Joué-lès-Tours Dominique SEGHETCHIAN

     
    Publié le dimanche 27 février 2011

     
     
    Accueil     |    Espace rédacteurs     |    Se connecter